Forêts vierges de Slovaquie

La Slovaquie est un pays d’Europe centrale très accueillant. J’ai eu l’occasion de m’y rendre à deux reprises, en 2009 et en 2013, lors de tournées essentiellement consacrées aux forêts en libre évolution et aux milieux naturels remarquables.

La réserve naturelle de Boky

La réserve de Boky couvre environ 176 ha à proximité du village de Budča. On peut y voir, sur les pentes rocheuses escarpées, les écosystèmes thermophiles les plus septentrionaux, ainsi que la « Čertova skala », la roche du diable. Le chêne chevelu (Quercus cerris) est l’essence dominante (en limite nord de son aire de répartition, comme beaucoup d’espèces). Les plantes du domaine pannonique y sont fréquentes.

La réserve naturelle de Badínsky Prales

La zone centrale de la réserve de Badín occupe environ trente hectares. C’est le domaine de prédilection du hêtre qui est accompagné du sapin pectiné. Cette forêt est intégralement protégée depuis 1913. Auparavant, il s’agissait d’une réserve de chasse pour les rois de Hongrie. Les exploitations devaient y être réduites.
L’objectif de la mise en réserve était de préserver un exemple de hêtraie climacique. Les différentes phases du cycle sylvigénétique (phase de régénération-jeunes peuplements, phase optimale et phase d’écroulement) peuvent y être observées.

La réserve naturelle de Dobroč

La réserve naturelle de Dobročský prales est située dans les Monts métallifères, à une altitude comprise entre 700 et 1.000 m. Elle occupe les versants exposés au nord-ouest de la vallée de la Brôtovo. Sa superficie est légèrement supérieure à 100 ha. Son classement date de 1913.
Les essences dominantes sont le sapin pectiné (Abies alba), le hêtre (Fagus sylvatica) et l’épicéa commun (Picea abies). Ils sont accompagnés de l’érable sycomore (Acer pseudoplatanus), de l’érable plane (Acer platanoides), de l’orme de montagne (Ulmus glabra) et du frêne (Fraxinus excelsior). La durée totale de vie du hêtre peut atteindre 250 ans. Le sapin peut quant à lui arriver à l’âge de 450 ans et l’épicéa à celui de 350 ans. Même si les plus vieux arbres sont morts de vieillesse, il reste de nos jours 153 arbres de plus de 100 cm de diamètre et 12 de plus de 130 cm.

Réserve naturelle de Zadná Poľana

Cette réserve naturelle est située sur le sommet du Pol’ana, à une altitude comprise entre 875 et 1458 m. Elle s’inscrit dans un site d’intérêt communautaire plus vaste. Elle a été créée pour la protection d’habitats forestiers allant de la l’étage de végétation de la hêtraie à celui de la pessière. Les forêts en libre évolution y sont majoritaires. Elles abritent des communautés animales et végétales typiques.
Avec une surface d’environ 855 ha, c’est la plus grande aire de Slovaquie dédiée à la protection d’écosystèmes forestiers primaires. Les pessières naturelles d’altitude de ce site sont les plus méridionales des Carpathes occidentales sur andésite et représentent l’objectif principal de conservation de la réserve. Elles ont naturellement un couvert discontinu.

Une réflexion au sujet de « Forêts vierges de Slovaquie »

  1. Loyer Jean

    Bonjour Sylvain,
    Je me permets de t’écrire pour te demander conseil au sujet d’un voyage projeté en très petit camping car en fin mai, juin prochains, en Slovénie (souhait de visualiser des ours à la frontière de la Croatie), puis en Hongrie avec un retour par la Slovaquie, orienté vers un « tourisme patrimonial et naturel », en sachant que je n’y suis jamais allé et que le temps sera malheureusement comptabilisé …
    Connais-tu aussi les 2 premiers pays ? Pour le troisième pays, pourrais-tu me dire STP quelle(s) réserves naturelles sont les plus intéressantes : Badínsky Prales? Dobroč ? où ???
    (indépendamment du Parc de Poloniny en limite frontalière de la Pologne et de l’Ukraine à l’Est -pour observer des bisons- : où le mieux ? ? , Ou ailleurs ??
    Faut-il une autorisation concernant les réserves et autres ? As-tu des attaches locales ?
    Tu peux me répondre STP par téléphone s’il t’es plus facile, Cela me permettant de bavarder aussi sur d’autres conseils avisés à propos de ce projet.
    En sachant que l’on part demain vers l’Aigoual pour revenir début mai … , ah ces retraités !!
    En te disant merci à l’avance,
    Bien cordialement,
    Jean
    LOYER Jean (ancien forestier !!!) et Martine
    3, route de Villepart
    10800 ST JULIEN les VILLAS
    Tél. : 03 25 45 63 41
    06 04 15 51 72
    06 82 26 31 88 (smartphone)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *