Réserve biologique domaniale de la Joux. Canton de la Glacière.

Lorsque je travaillais en Franche-Comté, j’avais pris l’habitude de faire visiter à mes étudiants la réserve biologique de la Glacière, dans la forêt de la Joux. Cette sapinière a été initialement classée en réserve artistique en 1930. Elle est désormais classée en réserve biologique.
J’ai eu le plaisir de visiter de nouveau cette parcelle au printemps 2018. Les bois morts, sur pied ou au sol, m’y semblent désormais plus fréquents. Les plus vieux sapins pectinés atteignent des dimensions impressionnantes. Cette réserve est un bel exemple de sapinière-hêtraie de montagne en libre évolution, sur station calcaire (Sapinières-hêtraies à Dentaire pennée, Cardamino heptaphyllae-Abietetum albae).

 

2 réflexions sur « Réserve biologique domaniale de la Joux. Canton de la Glacière. »

  1. Vercez Brigitte

    Bonjour,
    Aujourd’hui, je me suis promenée dans cette réserve avec ma sœur, nous avons été emballées ! Suivre le sentier entre de très grands arbres avec des sous-bois touffis et parsemés d’arbres morts est une expérience rare. Nous n’osions même pas parler fort ! Nous avons été impressionnées par l’arbre qui pousse dans les restes d’une souche (photo numéro 8 de votre diaporama) . La nature a décidément beaucoup de ressources !
    Je crois que j’y retournerai.
    Bien cordialement
    Brigitte

    Répondre
    1. Sylvain Gaudin Auteur de l’article

      Bonsoir Brigitte.
      Comme beaucoup de réserves, ce canton de la Glacière montre un aspect différent de la forêt et des images qu’il n’est pas toujours possible de retrouver dans des parcelles connaissant des exploitations. La présence d’un sentier de découverte rend la visite accessible au plus grand nombre. Merci d’avoir partagé vos impressions. Cordialement.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *